Meilleurs voeux 2020

Les voeux de Nicolas globe croqueur pour 2020 sur son blog.

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2020, et que chacune et chacun puisse trouver sa place dans des temps à venir troublés et de désordre qui, je le crains, s’annoncent.

Ce message s’adresse particulièrement aux jeunes générations qui devront redoubler d’efforts pour relever des défis qui auraient pu être abordés de façon plus sereines si leurs aînés avaient pris leur responsabilités. Je repense à l’expression d’un ancien président de la république qui est la suivante : »la maison brûle, et nous regardons ailleurs ». Le problème est que, une quinzaine d’années après, même avec des initiatives allant dans le bon sens, les réponses restent marginales. Je crains que, pour enrayer le réchauffement climatique, par exemple, il ne soit déjà trop tard, tout au mieux sera-t’il rectifié à la marge, mais insuffisant pour éviter les modifications de l’écosystème, les catastrophes naturelles, les migrations climatiques, etc… Déjà les tempêtes qui on sévi sur la France en 1999 sont un des nombreux signe de ces bouleversements.

Que ma vision pessimiste ne vous empêche nullement de rester positifs et la pratique artistique représente, pour moi, une des réponses qui permettent d’oublier les tourments de ce monde.

Pour ma part, cette année 2019 aura été l’occasion de faire une nouvelle rencontre (que je souhaitais faire depuis un moment), celle de l’aquarelliste états-uniens Alex Hillkurtz, qui sait si bien saisir l’essentiel en quelques coups de pinceaux. J’ai eu l’occasion au mois de mai d’aller peindre avec lui et un groupe de stagiaires, sur la Place de l’Odéon dans le 6e arrondissement de Paris.

Autres de mes sorties en 2019, celles organisées par Delphine Priollaud-Stoclet sur Paris, dans les jardins du Palais Royal et dans le 20e arrondissement.

Tout d’abord en ce début d’année, sauf imprévus, deux de mes travaux vont très certainement être exposés au Grand Palais dans le cadre du salon du dessin et de la peinture à l’eau du 12 au 17 février. Ce sera le sujet d’une prochaine publication.

Viendra ensuite un rendez vous certain, une semaine en Provence avec le peintre-carnettiste-aquarelliste et maître de stages Alain Marc du 17 au 23 mai avec, notamment, un village incontournable, Ansouis.

Peut-être aussi pour 2020 une escapade en France sur le Canal du Midi …

… et à l’étranger au Portugal, à Porto.

Pour terminer, j’ose espérer une météo printanière plus clémente que celle de 2019 afin de me joindre à quelques sorties en plein air du samedi en Normandie que ne manquera pas de proposer Christian Colin.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

En « bonus », une petite vidéo sur le château d’Ansouis…

… et une autre sur le palais Fronteira à Lisbonne.

Vœux 2019 (De Paris à Venise en passant par le Jura, le Rouergue et le Canal du Midi)

Les voeux de Nicolas globe croqueur pour 2019 sur son blog.

Que 2019 vous apporte toutes les satisfactions, artistiquement parlant en particulier, et nous permettent d’oublier les tragédies de ce monde, avec les défis qui seront à relever dans des périodes difficiles qui s’annoncent.

Que 2019 vous soit à toutes et à tous comme un (beau) film sur grand écran dans lequel vous serez les actrices et les acteurs.

Les tourments ne m’ont aucunement empêché de faire et refaire des rencontres et de partager des moments de créativité pendant cette année 2018.

Tout d’abord, la très bonne surprise de janvier, je suis devenu un contributeur sur le blog des Urban sketchers France et j’ai continué à vous faire partager sur ce blog, mes expériences graphiques et photographiques, sans oublier mes publications sur les blogs collaboratifs des croqueurs de nature et du Canal du Midi.

La belle saison d’approchant, je me suis joint aux urban sketchers Paris début mars, sur le site du centre Pompidou. J’ai eu l’occasion d’y croiser Jean-Paul croquineurMarion Rivolierqui peint des aquarelles de synthèse, et Juan Figuera, vénézuélien, étudiant en architecture qui nous a présenté ses aquarelles de la capitale et que vous pouvez découvrir ici.

En mai, j’ai poursuivi mes ballades à pied le long du Canal du Midi, commencées en 2013, l’année qui a suivi mon trajet à vélo le long de ses 240 km.

J’ai séjourné dans une de mes maisons d’hôtes préférée, « Les Volets bleus », à Sallèles d’Aude…

Un déplacement marquant début juillet 2018 en Aveyron, pour retrouver Alain Marc qui a organisé une exposition à Bozouls en hommage aux sculptures et peintures de son père

Je termine ce récit par un de mes dessin à l’encre sépia, réalisé à partir d’une scène tournéé sur le Canal du Midi, et extraite d’un film que j’ai beaucoup aimé, sorti le 12 décembre 2018, « Rémi sans famille » et qui sera le sujet de ma prochaine publication.

voeux-canal-du-midi-2019-7-remi-sans-famille

C’est tout, pour le moment !.

Nicolas globe croqueur.

Mes voeux sur le blog des urban sketchers France, et sur celui du Canal du Midi.

Voici le site et le blog de mon ami Alain Marc, ainsi que les sites et/ou blog de quelques-unes de mes rencontres en 2018, Cécile Alma-Filliette , Delphine Priollaud Stocklet (sorties sur Paris au printemps) , Stéphane PrévotFrançois Caplan, Alex Hillkurtz ,(2 journées Urban Sketchers sur Tours avec des américain(e)s de Minnéapolis en juin), Chris Franchevich et Christian Colin (stage à Venise en août).

Meilleurs vœux 2018 (Paris, New-York, les sommets enneigés, la Provence et le Canal du Midi)

Que 2018 vous apporte toutes les satisfactions, artistiquement parlant en particulier.

A l’heure ou je vous lisez ces lignes, je vous prépare des publications graphiques, photographiques, et sans doute, numériques,  sur la Provence, le Maroc, Paris, Venise, le Canal du Midi, peut-être New-York, et bien plus encore, que vous aurez l’occasion de découvrir sur les douze mois qui viennent.

Je commence l’année par une bonne nouvelle dans la mesure ou je deviens un nouveau correspondant sur le blog des urban sketchers France. Voici mon article de présentation ici.

Pour commencer l’année en images, sur un des sujets « fil conducteur » que je traite sur mes publications, voici deux rendus du chevet de Notre-Dame de Paris depuis le pont de Sully…

… suivies de deux aquarelles du Canal du Midi (autre sujet majeur), l’écluse de la Douce et l’arrivée sur Homps en venant de Carcassonne.

Et, pour terminer, voici cette aquarelle hivernale.

En attendant, si vous souhaitez lire ou relire les publications parues sur ce blog en 2017, je vous invite à accéder à la liste en cliquant ici.

Nicolas, globe croqueur.

Voici le site et le blog de mon ami Alain Marc, ainsi que les sites et/ou blog de mes rencontres en 2017, Stéphane Prévot, Patrick Fouilhoux, Ange Pieraggi, et je n’oublie pas non plus Christian Colin, Elisabeth Penou, Cécile Alma-Filliette, ni les aquarelle, dessins et croquis urbains de François Caplan