La place en demi-cercle de la Villa Hallé

Une « mise en bouche » graphique sur un lieu insolite dans le 14ème arrondissement de Paris.

0-0-0

Voici un petit aperçu graphique d’un endroit que j’apprécie particulièrement dans le 14ème arrondissement de Paris, dans le quartier du « petit Montrouge » avec son ambiance un peu « village » et composé de petites maisons, de ruelles et surtout, d’une place en demi-cercle délimitée par un immeuble haussmannien somptueux, d’une part, et d’une élégante demeure dans son écrin de verdure, d’autre part. Il s’agit de la « Villa Hallé »

J’ai choisi de la traiter tout d’abord au feutre fin et épais avant d’y appliquer de l’aquarelle.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

J’aurai l’occasion de republier sur ce quartier, avec un apport de pièces graphiques plus conséquent.

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Publication similaire visible aussi sur le blog des Urban sketchers France.

0-0-0

Le re blog de Monsieur jetlag (4) : Top 8 des plus beaux hôtels de Paris

Initialement publié sur Monsieur Jetlag :
La capitale française a la réputation d’être une ville élégante et bordée de romantisme. Paris voue également son succès à un grand nombre de complexes hôteliers luxueux. Dans cet article du blog voyage Monsieur Jetlag, découvrez la liste des plus beaux hôtels de Paris, ceux que vous devriez connaître à…

0-0-0

0-0-0

La capitale française a la réputation d’être une ville élégante et bordée de romantisme. Paris voue également son succès à un grand nombre de complexes hôteliers luxueux. Dans cet article du blog voyage Monsieur Jetlag, découvrez la liste des plus beaux hôtels de Paris, ceux que vous devriez connaître à tout prix ! Et les hôtels ça nous connait, pensez aussi à regarder notre rubrique hôtels du monde.

GRAND HÔTEL DU PALAIS ROYAL

Situé près du Jardin Royal, le Grand Hôtel du Palais Royal est un complexe raffiné, élégant, symbolisant tout le chic parisien. Mêlant également le luxe contemporain aux beautés de la royauté, il est certainement l’un des plus beaux hôtels de Paris.

Les plus beaux hôtels de Paris

HÔTEL DU SENTIER À PARIS

Tout aussi luxueux que l’hôtel précédent, l’Hôtel du Sentier a l’avantage d’être situé dans le centre de Paris, dans un quartier très animé. D’ailleurs, ce complexe hôtelier possède un charme rappelant l’Egypte ancienne avec ses hiéroglyphes gravés sur la façade.

Les plus beaux hôtels de Paris

LA COURS DES VOSGES

La Cours des Vosges est un hôtel de Paris qui présente une ambiance intime et feutrée. Situé dans le quartier du Marais, cet hôtel donne directement sur la place des Vosges. De plus, la Cours des Vosges a la particularité d’offrir des allures de maison luxueuse dans un bâtiment classé monument historique depuis 1954.

Les plus beaux hôtels de Paris

HÔTEL NATIONAL DES ARTS ET MÉTIERS

Cet hôtel est le lieu idéal pour les rencontres secrètes entre amoureux. La décoration des chambres offre un design créé par un architecte israélien et l’ambiance est plutôt minimaliste. L’Hôtel National des Arts et Métiers à Paris possède aussi une terrasse accessible sur réservation ainsi qu’un restaurant dans une atmosphère tamisée …

Les plus beaux hôtels de Paris

LE RITZ PARIS, PARMI LES PLUS BEAUX HÔTELS DE PARIS

Le Ritz est l’un des hôtels de luxe les plus connus à Paris. Le palace est situé sur la place Vendôme et il arbore un style moderne derrière une façade classée aux monuments historiques. Certainement l’un des plus beaux hôtels de Paris, le Ritz abrite un magnifique escalier d’honneur ainsi que le salon Proust pour profiter d’une bonne tasse de thé.

Les plus beaux hôtels de Paris

HÔTEL DES GRANDS BOULEVARDS

Ancien hôtel particulier transformé en boutique-hôtel, l’Hôtel des Grands Boulevards partage un style chic et cool très parisien. La décoration des chambres est très soignée, avec des couleurs apaisantes, des luminaires design et des têtes de lit en velours. De plus, l’hôtel abrite également un bar à cocktails branché et raffiné à la fois. Encore un des plus beaux hôtels de Paris.

Les plus beaux hôtels de Paris

LE MEURICE

Situé en face du Jardin des Tuileries à Paris, l’hôtel Le Meurice est un palace très ancien faisant partie de la Dorchester Collection. D’ailleurs, celui a vu défiler de nombreuses têtes couronnées européennes pour profiter du luxe parisien. L’Hôtel Le Meurice abrite de magnifiques dorures ainsi que de nombreuses suites.

Les plus beaux hôtels de Paris

HÔTEL DE LA LANTERNE

L’Hôtel de la Lanterne est implanté en dehors du centre de Paris. Situé sur la Rive Gauche, La Lanterne est au cœur du quartier Latin. Un lieu animé et pittoresque qui sait parfaitement accueillir le chic de cet hôtel. Dans l’ensemble, l’hôtel de la Lanterne arbore un décor assez sobre et chaleureux grâce à quelques notes de couleurs. C’est un lieu authentique qui mérite d’être vu !

Les plus beaux hôtels de Paris

Vous avez maintenant de quoi choisir votre hôtel haut de gamme pour votre visite à Paris grâce à notre top 8 des plus beaux hôtels de Paris. Pour ceux qui préférent l’insolite, on vous propose aussi une sélection des hôtels insolites à Paris.

Et si vous avez d’autres bonnes adresses, n’hésitez pas à les partager en commentaire. Bon voyage en France !

Les plus beaux hôtels de Paris

0-0-0

Monsieur Jetlag

La capitale française a la réputation d’être une ville élégante et bordée de romantisme. Paris voue également son succès à un grand nombre de complexes hôteliers luxueux. Dans cet article du blog voyage Monsieur Jetlag, découvrez la liste des plus beaux hôtels de Paris, ceux que vous devriez connaître à tout prix ! Et les hôtels ça nous connait, pensez aussi à regarder notre rubrique hôtels du monde.

Grand Hôtel du Palais Royal

Situé près du Jardin Royal, le Grand Hôtel du Palais Royal est un complexe raffiné, élégant, symbolisant tout le chic parisien. Mêlant également le luxe contemporain aux beautés de la royauté, il est certainement l’un des plus beaux hôtels de Paris.

Les plus beaux hôtels de Paris

Hôtel du Sentier à Paris

Tout aussi luxueux que l’hôtel précédent, l’Hôtel du Sentier a l’avantage d’être situé dans le centre de Paris, dans un quartier très animé. D’ailleurs, ce complexe hôtelier possède un…

Voir l’article original 454 mots de plus

Sorties graphiques sur la place de l’Odéon à Paris

Les sorties de Nicolas globe croqueur sur cette place du 6ème arrondissement de Paris, et dans le « monde d’avant ».

0-0-0

Avant que la situation « ne revienne à la normale » comme il est d’usage d’entendre ici et là, autrement dit, pouvoir participer à des sorties Urban sketchers ou autre sans l’astreinte d’un groupe limité à six personne, voici mes visuels de la place de l’Odéon à Paris, réalisés avant que ce fichu virus ne « rabatte les cartes », et dans le cadre de sorties organisées par un « confrère » contributeur sur les blogs des Urban sketchers Paris et Urban sketchers Monde, auprès duquel il me reste beaucoup à apprendre, Alex Hillkurtz.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

En guise de « cerise sur le gâteau », voici deux visuels de monuments remarquables situés dans les environs, le Palais du Luxembourg, d’une part, et l’Église Saint-Sulpice, d’autre part.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Nicolas globe croqueur.

0-0-0

Un dimanche dans le 20ème, mars 2021

Récit graphique et photographique d’une sortie parisienne par Nicolas globe croqueur.

0-0-0

C’est par une journée ensoleillée mais encore fraîche de début de printemps que je débute mes sorties « in situ » de 2021.

C’est donc sur le 20ème arrondissement de Paris que mon choix s’est porté.

Tout d’abord, voici une charmante cour située rue des Haies, dans laquelle se trouvaient autrefois des ateliers de tapisseries et qui sont aujourd’hui un « havre de paix » pour celles et ceux qui ont la chance d’y habiter avec cet esprit « place de village » en plein Paris.

0-0-0

0-0-0

Ce type d’endroit se prêté parfaitement aussi à l’installation d’ateliers d’artistes qui leur sert aussi de lieu d’habitation.

0-0-0

0-0-0

Direction maintenant la place de la Réunion et je remarque, sur le trajet, deux architectures intéressantes, le bâtiment des bains-douches de la rue des Haies et une maison bourgeoise rue de Buzenval, autrefois entourée d’un jardin quand le quartier était encore un peu à la campagne.

0-0-0

0-0-0

La place de la réunion, toute proche, doit son nom à la réunion du petit et du grand Charonne, autrefois séparés par le mur des Fermiers généraux. 

Non seulement c’était un jour de marché, mais aussi, étaient présent plusieurs organisations politiques qui tractaient en vue d’une élection législative partielle.

Je choisis de me positionner près de la fontaine centrale et j’aperçois en arrière plan, le clocher de l’église Saint-Jean-Bosco, construite de 1933 à 1938 (architecte Dimitrou Rotter), d’un style « Art Déco » que je qualifierai de tardif, et qui est annonciatrice du style des édifices d’Auguste Perret au Havre.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Toujours dans le quartier, mais dans un endroit plus intimiste, cette fois, je me dirige vers le Passage des Souhaits…

0-0-0

0-0-0

… voisine des impasses des Crins et de Casteggio

0-0-0

0-0-0

Et pour finir ma journée, direction le square Sarah Bernhardt, créé en 1936 en lieu et place d’une ancienne usine à gaz.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

C’est tout, pour le moment !

Nicolas globe croqueur.

0-0-0

Retrouvez une autre version de cette publication sur le blog des Urban sketchers France en cliquant sur ce lien.

0-0-0

Souvenirs graphiques à l’Opéra Garnier en juillet 2012

Souvenir graphique de la première sortie de Nicolas globe croqueur avec les Urban sketchers sur l’Opéra Garnier en juillet 2012.

Confinement lié à la pandémie du coronavirus oblige, ne pouvant sortir pour ensuite vous publier ce que je dessine et peint à l’extérieur, c’est une occasion inespérée de vous « caser » cette publication en attendant des jours meilleurs.

En recherchant dans mes archives graphiques et photographiques classées, je vous fais partager, à travers ce récit, la journée Urban Sketchers Paris du 14 juillet 2012 qui avait pour thème l’Opéra Garnier. Cette sortie aura été une « première » avec les Urban sketchers.

Tout d’abord deux vues sur l’avenue qui fait face à la façade principale…

… puis la fameuse façade éclectique conçue par Charles Garnier…

… avant de terminer par trois représentations intérieures.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

Quelques croquis animaliers, en France et ailleurs

Publication sur quelques croquis animaliers de Nicolas globe croqueur en France et à l’étranger suite à la parution d’un article de l’aquarelliste Alain Marc, à ce sujet.

La publication récente de mon ami peintre carnettiste aquarelliste Alain Marc m’a donné l’envie à mon tour, de vous présenter mes quelques croquis animaliers de ces dernières années.

Je commence donc par nos animaux domestiques les plus courants, le chien et le chat, représentés ci-dessous sous une version aquarellée et au crayon sépia.

Lors d’une sortie aux Baux-de-Provence, après une séance de peinture dans un champs d’oliviers, la sortie de chiens d’un chenil voisin nous a offert l’opportunité d’un exercice le plus difficile qui soit, croquer sur le vif plusieurs postures tout en s’efforçant d’obtenir une mise en page cohérente.

Cet exercice m’est revenu à l’esprit quelques temps plus tard lors d’une sortie sur Veules-les-Roses avec Louna, la chienne de l’aquarelliste Christian Colin et de son épouse Fabienne.

Les sorties aux zoos ou dans des réserves naturelles offrent des opportunités intéressantes, comme pour le flamant rose (ménagerie du jardin des plantes à Paris ou sur l’étang de Berre).

Quand certains animaux sauvages adoptent des pauses plus ou moins longues, d’autres, comme le singe, restent rarement en place.

Contrairement aux singes, les yacks et les oryx de Barbarie, les nandous et les vigognes restent d’avantage en position statique

La Ménagerie du jardin des plantes a été créée à la fin du XVIIIe siècle à l’initiative de Bernardin de Saint-Pierre, professeur de zoologie et le parc animalier s’est considérablement enrichi, tout d’abord par l’arrivée d’espèce provenant des ménageries royales, puis par des provenances foraines ou privées. Au passage, bien que l’environnement pour les « pensionnaires » soient loin d’être idéales, voire même tombent en désuétude par rapport à ce qui se fait maintenant,en 2020, et même de mieux en mieux, comme par, exemple le zoo de Vincennes, restauré en 2014, les animaux avaient la garantie d’un meilleur traitement ici que dans des foires. D’ailleurs, les architectures datant du XIXe et XXe siècles, comme la rotonde ou la volière, ci dessous, témoignent d’un soucis de leur apporter un espace se rapprochant, si j’ose dire, de celui de leur cadre d’origine, même si rien n’égalera jamais, bien entendu, leur environnement naturel.

A propos de parc d’attractions animalier, le zoo de Casela, à l’Île-Maurice, en constante mutation, accueille de nombreuses espèces animales, comme le lion blanc, des zèbres, des tortues géantes, pour de citer qu’eux. Un sujet inépuisable ici aussi pour du croquis animalier.

Pour terminer, et en guise de clin d’œil à la publication d’Alain, je vous emmène dans le Haut-Doubs, du côté de Pontarlier avec les prairies vertes du massif du Jura, ses architectures typiques et ses vaches.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

L’article sur ses croquis animaliers de mon ami Alain Marc sur son site.

Promenade graphique parisienne autour de la place de la Bastille, 2019

Récit graphique en aquarelle et dessin des promenades parisiennes de Nicolas globe croqueur autour de la place de la Bastille en 2019.

C’est sur et aux environs de la place de la Bastille que je vous emmène, ce mois-ci, découvrir mes dessins et aquarelles.

Le bâtiment de l’Opéra et la colonne constituent les deux symboles de cet endroit célèbre de la capitale.

Au détour de mes promenades aux salons d’antiquités à proximité, un chérubin et un pantin articulé m’ont principalement inspiré, sans oublier un bouddha birman du début du 19ème siècle.

A proximité de la place de la Bastille se trouvent des endroits remarquables, comme le Cours Damoye, le Cours de Février, le Cours de Juin, le Passage du Bail …

En me dirigeant vers le Canal Saint-Martin en direction de la Seine, je rencontre un sculpteur sur bois, Pierre Cucca.

Avant d’atteindre le Passage Saint-Paul, les immeubles du Boulevard Bourdon m’ont inspirées.

Le Passage Saint-Paul offre une vue sur l’entrée latérale de l’édifice qui ne manque pas d’intérêt.

Et c’est sur une libre interprétation d’un intérieur d’un restaurant italien du quartier que j’achève ce récit.

C’est tout, … pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

En bonus, une vidéo sur Pierre Cucca, sculpteur.

Un samedi estival de la place Henri Krazucki au parc de Belleville, Paris 20e arrondissement

Le récit de Nicolas globe croqueur d’une sortie estivale dans le 20e arrondissement de Paris un samedi de 2019.

Quoi de mieux que de flâner dans des endroits de Paris, un peu hors des sentiers battus, pour vous traduire mes impression graphiques. C’est ce que j’ai choisi de faire par un samedi ensoleillé d’été 2019 dans le 20e arrondissement, dans le cadre d’une sortie organisée par Delphine Priollaud Stocket. Nous avons commencé par par la place Henri Krazucki…

… avant de poursuivre rue des cascades, dans laquelle je remarque une architecture remarquable, d’inspiration néo gothique.

Delphine nous a emmené à la villa de l’Ermitage, que je découvrais pour la première fois…

… avant de terminer par une vue panoramique sur Paris depuis le Parc de Belleville.

Nicolas globe croqueur

Une journée au Palais Royal à Paris

Récit graphique d’une journée passée au Palais Royal, dans le 1er arrondissement de Paris, en début d’été.

Dans le cadre de mes promenades graphiques parisiennes et d’une sortie proposée par Delphine Priollaud-Stoclet, je vous emmène à travers cet article, place du Palais Royal, et pour commencer, par son accès par la place Colette, sur laquelle vient se terminer l’avenue de l’Opéra (une « mise en place rapide sur un cahier scolaire, puis une étude sur carnet).

L’accès depuis la Place Colette nous mène droit sur les colonnes de Buren. Pour rappel, cet ensemble architectural harmonieux abrite la Comédie Française, le Conseil d’Etat, le Conseil Constitutionnel et le Ministère de la Culture (en données 2019).

Les dites colonnes de Buren au nombre de 260 ont été érigées dans la cour d’honneur en 1986.

Un passage couvert élégant supporté par une enfilade de colonnes invite le visiteur à poursuivre ses découvertes.

Voici le jardin entouré de galeries, aujourd’hui symboles de l’élégance et du bon goût, autrement dit, se référant à ce qui se définirait comme du « haut de gamme ». Cela n’a pas toujours été le cas. Si certains cafés existent encore, les maisons de jeux ont, quant à elles disparues.

Et c’est sur le détail d’une fenêtre d’une part, et une photo d’une référence en restaurant gastronomique (en données 2019) que j’achève ce récit.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur

—.

En guise de bonus, une petite vidéo.

Les quais de la Seine entre deux ponts, juin 2018

En ce premier jour du mois d’Avril 2019, la belle saison revenant, et pour voir de nouveau le monde en couleurs, à travers cette nouvelle publication, je vous emmène à Paris, sur les quais de la Seine, entre le Pont Neuf et le Pont des Arts en vous relatant cette journée de juin 2018 organisée par Delphine Priollaud-Stocklet (blog carnet de voyage ici et l’atelier de la Salamandre, ).

Je commence par les deux pavillons séparés par la courte rue Henri Robert, à l’extrémité Ouest de l’Île de la Cité.

Puis je m’attarde un instant sur la Place Dauphine avant de descendre sur les quais.

J’entre maintenant dans le vif du sujet.  Delphine nous a emmené sur l’extrémité Ouest de l’Ile de la Cité, qui nous permet de croquer quelques vues du Pont-Neuf, le plus ancien pont de Paris,commencé à la fin du 17ème Siècle et terminé au siècle suivant. Outre le matériau choisi, la pierre, en remplacement du bois sujet aux incendies, sa conception est totalement innovante. Terminé les habitations sur l’ouvrage et ajout de trottoirs protégeant les piétons des chevaux et véhicules hippomobiles.

Depuis une des arches du pont, on peut apercevoir le pont des Arts, et une partie du Louvre.

L’ouvrage se situe sur l’axe du Méridien de Paris (ou Méridienne Verte). Il relie le plus célèbre musée de la capitale à l’Académie Française, qui se singularise par sa coupole.

Le pont actuel date de 1984 après 3 ans de travaux, d’après les plans de louis Arretche. Il est composé de 7 arches (aux lieu des 8 sur l’ouvrage précédent) et s’alignent ainsi sur ceux du Pont-Neuf. L’aspect actuel a repris celui de l’ancien pont.

Pour bien en maîtriser le cadrage, un petit travail sur des « vignettes » (plus ou moins grandes, s’avère nécessaire.

Je ne m’interdit pas non plus un cadrage resserré.

Je choisis également de me focaliser sur les embarcations aux pieds et entre les deux ponts, toujours en commençant par des « vignettes »…

Puis de poursuivre, là encore, sur un formats plus grand …


… avant d’envisager un mode panoramique et en ne traitant qu’une partie du sujet en couleur.

Voici maintenant l’avant dernier sujet de la journée, une vue sur l’île-de-la-Cité, en aquarelle.

Et comme les températures de la journée ont été élevées, malgré les stations à l’ombre,  je décide de terminer ma journée par un rafraîchissement sur une terrasse de la Place Saint-Michel.

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.