Sauve inspire (Gard), printemps et été 2021

Le récit, par Nicolas globe croqueur, de plusieurs sorties urban sketchers à Sauve, dans le Gard, au printemps et à l’été 2021, organisées par l’aquarelliste Dominique Gioan.

0-0-0

Comme il est d’usage depuis 2020, c’est avec un immense plaisir que je retourne régulièrement à la belle saison quelques jeudis dans ce village gardois pour y retrouver l’aquarelliste Dominique Gioan et d’autres sketchers.

0-0-0

0-0-0

Pour commencer, voici trois vues depuis le Virdoule, fleuve de 95 km qui prend sa source à Saint-Roman-de Codières, dans les Cévennes. Sauve est la cinquième commune sur les trente traversées.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Je poursuis par une des entrées sur le village à partir du pont sur lequel aboutit la rue las Fons de Saouve et qui mène vers la place de la Vabre. A noter, une porte cochère remarquable.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Impossible de rater à Sauve un des lieux emblématiques, la place Astruc, ses terrasses, sa fontaine et la statue de Diane.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Je conclue cette publication par quelques visuels graphiques et photographiques du village.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

0-0-0

C’est tout,… pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Sauve (Gard), les 20 et 27 août 2020

Le récit, par Nicolas globe croqueur, de deux sorties urban sketchers à Sauve, dans le Gard, les 20 et 27 août 2020.

Suite à mon déplacement en juillet sur Sauve, dans le Gard, qui s’est couronné de succès, j’y suis donc retourné les jeudis 20 et 27 août 2020.

Tout d’abord, une vue du village depuis l’ancienne ligne de chemin-de-fer Nîmes-Le Vigan-Tournemire-Roquefort (avec embranchement à la ligne Neussargues-Béziers) qui est convertie peu à peu en piste cyclable (ici sur son parcours Sauve-Saint-Hippolyte-du-Fort, tout juste asphalté et inauguré le 26 août 2020).

Vient ensuite une autre vue du village en grimpant sur la colline, avant de poursuivre sur la place Astruc et une ruelle environnante.

Je poursuis par deux vues du village, au pied du Virdoule.

Sauve permet aussi de beaux points de vues photographiques, comme vous pouvez le découvrir ci- dessous : depuis le pont enjambant le fleuve et depuis une des trois places en promontoire.

Pour terminer, voici l’ancienne gare de Sauve, aujourd’hui un restaurant (en données 2020). La photo est prise depuis la piste cyclable évoquée en début de cette publication (autorisée aussi aux cavalier(e)s, ce qui n’est pas le cas de toutes les voies dite « douces » ou « vertes ».

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.

Sauve inspire, avec Julia, le 16 juillet 2020

Le récit, par Nicolas globe croqueur, d’une sortie urban sketchers à Sauve, dans le Gard, en compagnie de Julia Kaulbach.

Comme tous les jeudis, quelques urban sketchers se réunissent dans le village de Sauve, dans le Gard, pour y dessiner et y peindre. Le Virdoule, fleuve long de 95 km passe au pied du bourg. En voici un aperçu depuis le promontoire de la place arborée, la place Jean Astruc.


Ce jeudi 16 juillet 2020, je m’y suis rendu pour la première fois et une artiste locale, Julia Kaulbach est allée à ma rencontre pour m’accompagner pendant cette agréable journée ensoleillée. C’est donc en duo que nous avons travaillé et je vous présente ce que nous avons produit ce jour.
Tout d’abord, nous nous sommes posés sur cette magnifique place arborée avant de descendre au pied du fleuve (aquarelle de Julia au dessus, aquarelle de Nicolas au dessous, dessins de Nicolas sur cahier d’écolier sur le 2ème visuel, aquarelles de Julia sur le 3ème visuel).

Julia m’a également fait découvrir son atelier.

C’est donc avec plaisir que je reviendrai à Sauve la deuxième quinzaine d’août. Voici, pour terminer, une vue du village en rendu encre sépia.

C’est tout, … pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

Lien vers Julia Kaulbach.

Avec les urban sketchers au salon du dessin et de la peinture à l’eau 2020

Nicolas globe croqueur expose deux de ses aquarelles avec les urban sketchers au salon du dessin et de la peinture à l’eau, du 11 au 16 février 2020 au Grand Palais à Paris. Sur cette publication, également ses travaux réalisés in situ.

C’est avec plaisir que j’ai été retenu, pour exposer avec les urban sketchers au salon du dessin et de la peinture à l’eau qui s’est tenue du 11 au 16 février 2020.

Une occasion pour une sortie collective avec les urban sketchers Paris le samedi 15 février 2020, mais pas seulement. J’ai eu plusieurs fois l’occasion d’y retourner pour tenter d’en saisir, graphiquement parlant, la majesté du lieu, grâce aux verrières et escaliers, notamment.

Pour terminer, voici mes deux aquarelles exposées, une sur le jardin du Luxembourg en automne, l’autre sur le jardin du Palais Royal en été.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

Retrouvez cet article une le blog des Urban sketchers France en cliquant sur ce lien.

Un samedi estival de la place Henri Krazucki au parc de Belleville, Paris 20e arrondissement

Le récit de Nicolas globe croqueur d’une sortie estivale dans le 20e arrondissement de Paris un samedi de 2019.

Quoi de mieux que de flâner dans des endroits de Paris, un peu hors des sentiers battus, pour vous traduire mes impression graphiques. C’est ce que j’ai choisi de faire par un samedi ensoleillé d’été 2019 dans le 20e arrondissement, dans le cadre d’une sortie organisée par Delphine Priollaud Stocket. Nous avons commencé par par la place Henri Krazucki…

… avant de poursuivre rue des cascades, dans laquelle je remarque une architecture remarquable, d’inspiration néo gothique.

Delphine nous a emmené à la villa de l’Ermitage, que je découvrais pour la première fois…

… avant de terminer par une vue panoramique sur Paris depuis le Parc de Belleville.

Nicolas globe croqueur