Randonnée graphique nocturne au Louvre, janvier 2014

En ce mercredi 29 janvier 2014, rendez-vous était pris sous la pyramide pour une « nocturne » dessin et aquarelle organisée par Pauline Fraisse. Auparavant, je me suis placé à l’extérieur de manière à vous présenter, en introduction, une vue sur la cour du musée et vous reproduire l’ambiance et les possibilités graphiques qu’offrent des travaux de nuit.

Nous sous sommes dirigés vers le Département des Antiquités egyptiennes, dans l’Aile Sully. Le premier exercice consistait à dessiner le cadre dans lequel sont exposés les œuvres, autrement dit de chercher à traduire l’architecture intérieure du lieu en respectant les perspectives, cela sur une durée limitée à 20 mn (technique picturale choisie : plume encre sépia diluée à l’eau).

L’exercice suivant, toujours sur 20 mn, et dans la même salle, consistait à se focaliser sur une des vitrines ou autre détails intéressants (technique picturale choisie pour ce dessin : stylo bille).

Pénétrant ensuite dans une autre salle de l’Aile Sully, le travail ci dessous s’inspire d’un esprit « carnet de voyage », autrement dit, la recherche d’une mise en page à partir de plusieurs sujets. J’en ai également profité pour croquer sur le vif un autre dessinateur en plein travail, dans son environnement, puis je me suis de nouveau intéressé à l’architecture intérieure du lieu (techniques picturales respectivement choisies : stylo plume encre sépia, stylo plume encre sépia a l’encre diluée à l’eau et introduction de l’aquarelle).

Les participants de cette « nocturne » et moi même nous sommes ensuite « croqués » les uns les autres avant de nous focaliser sur nos visages, toujours sur une durée limitée dans le temps (de 20 à 30 mn).

Je termine ce récit par un croquis réalisé sous la pyramide, le point de départ et d’arrivée de toutes visites du musée qui clôture cette agréable soirée passée en compagnie de personnes venues d’horizons divers (étudiants, retraités, touristes de passage à Paris etc …, dont le point commun est de se distraire en venant dessiner dans ce cadre privilégié).

C’est tout, …. pour le moment !!!

Nicolas.

Pour découvrir Pauline Fraisse, c’est ici.

Randonnée graphique diurne au Louvre, janvier 2014

Janvier 2014 aura été l’occasion de participer à deux sorties au Louvre, la première, une journée avec Jérémy Soheylian, aquarerelliste spécialisé dans des rendus architecturaux, la seconde, une nocturne, en compagnie de la carnettiste voyageuse Pauline Fraisse.

.

Je vais vous présenter mes travaux concernant ce que nous a fait faire Jérémy Soheylian, et dans un deuxième article concernera la nocturne.

.

En ce samedi 11 janvier 2014, rendez vous était pris sous la pyramide, point de  repère quasiment indispensable pour se rendre dans toutes les salles du musée, et l’occasion de croquer sur le vif cet endroit, comme vous pouvez le découvrir sur le dessin à l’encre dilué et à la plume ci dessous.

Le thème du jour consistait à dessiner des portraits d’après tableaux tout en se fixant des règles de composition, comme la délimitation par cadrages. J’ai donc commencé par plusieurs visages les uns à côté des autres avant de chercher un emboitement plus harmonieux, comme l’idée du « cadre dans le cadre », en n’hésitant pas à intégrer une copiste en plein travail.

Une autre idée m’est alors venue de rassembler plusieurs portraits dans un cadre, toujours à l’aide d’une plume à l’encre sépia, et d’évoquer également l’esprit mouluré de l’encadrement des tableaux.

Les trois travaux ci dessous ont été dessiné selon la méthode d’un tramage plus régulier (surtout pour deux d’entre eux), correspondant à l’une des techniques qu’emploie Jérémy Soheylian, aquarelliste qui se spécialise en rendus d’architectures.

Plutôt que de restaurer dans l’une des cafétérias du musée, nous avons opté pour nous rendre dans un restaurant de cuisine lyonnaise, situé à proximité, « Le petit mâchon », et cela m’a donné l’occasion d’en faire deux dessins à la que je vous présente ci dessous.

Aux techniques du trait mise en application le matin, s’est ajouté, l’après midi, des exercices de lavis. Pour la petite anecdote, j’ai certainement du penser à l’actrice Valérie Mairesse en peignant le portrait ci dessous à gauche.

S’est ensuivi une série de visages de personnages d’époques différentes, toujours croqués d’après tableaux, avant de poursuivre cette agréable journée par un nu.

Toujours inspiré, je termine cet article par vous présenter une vue nocturne de la Pyramide illuminée au milieu des bâtiments  tout autant éclairés.

C’est tout, … pour le moment !!!

Nicolas.

Lien vers Jérémy Soheylian.

Randonnée graphique diurne au Louvre, février 2012

Par ce récit , qui s’inscrit une série d’articles graphiques que j’écrirai au sujet de ce prestigieux musée qui reste une source artistique inépuisable, je vais vous raconter les visites que j’y effectue quelquefois, muni de mes pinceaux, crayons, aquarelles et peintures, le plus souvent dans le cadre de sorties organisées par des aquarellistes et autres dessinateurs et carnettistes de renom.

Pour commencer, je vous présente mes aquarelles et autres travaux effectués lors d’une sortie,  en février 2012 avec Cécile Alma-Filliette.

Tout d’abord, le lieu de rendez vous se situe sous la Pyramide, qui est en lui même un sujet pour dessiner. Voici donc, ci dessous, une étude de cet endroit qui « introduit » toute visite au musée. A la grande pyramide de verre répond des pyramides inversées de plus petite taille, comme vous pouvez le découvrir ci dessous.

 Cécile Alma Filliette, carnettiste voyageuse et animatrice de sorties dans Paris, nous a d’abord emmenés étudier des reliefs moyenâgeux puis une étude sur le clair-obscur appliqué sur un chapiteau roman, comme vous pouvez le découvrir ci dessous.

Pendant le déjeuner, les autres participants et moi même avons pu comparer nos travaux. Et c’est par ces trois travaux de l’après midi sur la statuaire antique que je termine ce récit.

C’est tout, … pour le moment !!!

Nicolas.

Pour découvrir Cécile Alma-Filliette et son travail, je vous invite à cliquer sur les deux liens suivant : Atelier métaforme et Les Carnettistes tribulants.