Le Canal du Midi (23/33), de la jonction à Béziers (2012) (2/5) : du pont de Pigasse à Capestang

A travers ce 23e article, je reprend donc mon récit sur le pont de Pigasse ou je suis passé pour la première fois le samedi 18 août 2012, le 6e jour sur les 7 de ma randonnée à vélo le long des 240 km du Canal du Midi. J’y ai l’occasion de retourner de nombreuses fois depuis, non seulement pour le plaisir, mais aussi pour « étudier » de manière plus approfondie, photographiquement parlant, le site.

Voici la liste des ouvrages traversés dans le secteur. L’aqueduc de Quarante (1694 et 1737), l’aqueduc de Malviès (1690), Le pont éponyme (17e siècle et 1968), le déversoir de Lale (17e et 18e siècle), l’aqueduc de Roubiolas (1690), le déversoir del Rey (18e et 20e siècle), l’épanchoir à siphon du Fer à mulet (1776) et l’aqueduc de Nostre Seigne (1690).

Le bâtiment du pont de Pigasse est aujourd’hui une habitation privée (en données 2012 et 2016) qui est restée dans son jus et n’a pas été massacrée esthétiquement comme c’est parfois le cas pour certains autres bâtiments du Canal du Midi.

mai 2015

La voie sur berge le long du canal entre cet ouvrage et l’épanchoir de Quarante est un des plus étroits sur le trajet du cours d’eau, et non arboré de surcroît (en données 2012). Se croiser à bicyclette demande de mettre pied à terre. De plus, le niveau du chemin s’aligne parfois sur celui du miroir d’eau. Il existe la possibilité d’emprunter une voie plus élevée, mais qui prive le marcheur ou le cycliste de la vue sur le canal. De plus, ce chemin, assez cabossé et non arboré lui aussi, borde les vignes, ce qui signifie un passage occasionnel d’engins agricoles ou autres véhicules motorisés.

mai 2015

L’aqueduc de Quarante, un des nombreux ouvrages datant de Vauban, a d’abord été conçu sur deux voûtes avant que n’en soit ajoutée une troisième, quarante deux ans plus tard, épreuves des crues et endommagements du Grand Bief obligent. Son architecture, même si elle n’a pas l’allure de l’épanchoir des Patiasses ou de l’Argent-Double, présente cependant un intérêt certain, en tout cas, suffisant, selon moi, pour m’être donné la peine de descendre au niveau du ruisseau La Quarante.

mai 2015

mai 2015

En direction de Capestang, le Canal du Midi est de nouveau arboré et le chemin de halage redevient plus praticable.

mai 2015

Arrivée sur le lieu dit « Le Relais » et le pont de Malviès, en béton gris, datant de 1968. Il remplace un ancien pont du 18e siècle. Sur le bâtiment, on découvre une ancienne publicité d’une marque de chocolat qui existe toujours aujourd’hui (en données 2012), peinte sur un support métallique, et que le lierre s’emploie à recouvrir.

A proximité se trouvent les très belles architectures du gite-Domaine du Malviès (en données 2012), typiques des exploitations à l’esprit monumental construites au 19e siècle selon les désirs de la bourgeoisie pinardière désireuse d’afficher sa prospérité.

Passé le pont, j’entre sur la commune de Capestang.

mai 2015

mai 2015

Quelques architectures étonnantes se découvrent au détour d’un méandre comme ce bâtiment, mi-chapelle-mi-observatoire. Il en va de même pour cette péniche à l’esprit boème qui semble avoir parcouru de nombreux canaux en Europe.

D’imposants bâtiments agricoles à l’esthétique indiscutable témoignant de la prospérité des exploitations vigneronne bordent aussi le canal.

mai 2015

Ici, s’intercale entre les méandres du cour d’eau le Domaine de l’Ale, gites et chambres d’hôtes qui symbolise une étape idéale pour se reposer après une journée de marche ou de vélo.

samedi 18 août 2012

Trois ouvrages, ci dessous, méritent que l’on s’y attarde.

En haut à gauche, le déversoir de Lale, datant du 17e siècle et remanié au 18e, qui déverse le trop-plein d’eau sur le ruisseau Roubiols en contrebas.

En haut à droite, le déversoir del Rey, construit au 18e qui déverse le trop-plein d’eau vers une rigole qui se jette dans le ruisseau.

A noter que ces deux ouvrages sont traversés a gué.

Photo du bas, l’aqueduc de Roubiolas (ou Roubiols) datant de 1690, en lieu et place d’un ancien méandre qui croisait deux cours d’eaux naturels, le Roubiols et le ruisseau des Meulières.

mai 2015

Les pluies diluviennes du climat méditerranéen ont obligé les concepteurs successifs du canal à faire édifier des ouvrages supplémentaires pour améliorer les vidanges du canal. En 1776 a ainsi été construit pas très loin de Capestang, l’épanchoir à siphon du Fer à mulet qui se traverse par un ponton pavé de galets.

mai 2015

mai 2015

Le Canal du Midi poursuit son chemin vers Capestang et nous offre à plusieurs reprises des panoramiques exceptionnels sur le village et me donne l’illusion qu’il est tout près alors que de nombreux méandres sont encore à parcourir avant d’atteindre la destination.

samedi 18 août 2012

Et c’est sur mon arrivée sur Capestang, étape de mon déjeuner du samedi 18 août 2012, que je termine ce récit. Il est à noter que depuis mon premier passage, les arbres ont été coupés et remplacés par de nouvelles pousses.

samedi 18 août 2012

C’est tout, … pour le moment !

Nicolas.

 

Retour sur la liste des 33 articles consacrés à ma randonnée à vélo.

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Mes photos de tous les biefs et toutes les écluses du canal, sur ce lien.

Le site du Canal des deux mers à vélo.

Le site Vélo-Canaux-Dodo.

Le Canal du Midi (22/33), de la jonction à Béziers (2012) (1/5) : du Canal de Jonction au pont de Pigasse

Voici  le 22ème article sur le récit de ma promenade à vélo sur 7 jours le long des 240 km du Canal du Midi couvrant le trajet entre l’embranchement du cours d’eau avec le Canal  de Jonction de la Robine et le Pont de Pigasse.

Après avoir pédalé jusqu’à Narbonne et Port-La-Nouvelle, me voici de nouveau sur l’embranchement du Canal du Midi, à proximité du Port-la-Robine, un des points de ravitaillement en carburant sur les cours d’eaux.

A travers les 4 articles qui vont suivre, je vais vous relater la 6ème étape de ma randonnée, le vendredi 17 aout, illustrée par des photos pris non seulement cette année là, mais aussi ultérieurement, estimant des prises de vues meilleurs, ayant le plaisir régulièrement de retourner sur de nombreux sites chaque printemps et étés depuis 2012, séjournant aussi dans de nombreuses maisons d’hôtes de qualité. Je constate les modifications d’une année sur l’autre sur les ravages du chancre coloré sur les platanes et le bûcheronnage qui s’impose.

Je vous indique les ouvrages sur le trajet : le pont-Neuf d’Argeliers, 1780, le pont-Vieux, XVIIe Siècle, l’aqueduc de la Frénicoupe, 1690, départageant le Minervois, le Narbonnais,et le Biterrois, l’Hérault et l’Aude, les communes d’Ouveillan, d’Argeliers et de Cruzy, l’aqueduc de Sériège, 1689, le pont éponyme, 1780, l’aqueduc de l’Etang de Quarande, XIXe Siècle, et, enfin, le pont de Pigasse, 1684.

Sur la photo ci dessous, l’endroit ou débute le Canal de Jonction de la Robine qui se dirige « en escalier » sur une huitaine de km vers l’Aude. Il traverse la commune de Sallèles d’Aude. Au fond, l’écluse de Cesse.

samedi 18 août 2012

Voici maintenant le pont qui enjambe le cours d’eau. On peut se poser la question sur l’existence de cette maison de garde (du moins apparemment) à cet endroit et qui ne porte pas de plaque. La présence de bittes d’amarrage laisse supporter l’existence autrefois d’un petit port, sans doute pour permettre aux bateaux tirés par les chevaux non prioritaires de stationner en attendant de pouvoir poursuivre leur navigation. Et si c’était tout simplement une habitation d’un cultivateur ? Bien des questions se posent sur l’origine d’une habitation aujourd’hui résidentielle et relativement isolée, peut être plus pour longtemps, d’ailleurs dans le mesure ou je me suis laissé entendre dire qu’un projet immobilier pour seniors anglais fortunés était à l’étude dans ce secteur (en données 2012).

mai 2015

A partir du pont du chemin de fer touristique du Minervois (photo ci dessous en haut à

droite et au milieu) le Canal part en ligne droite sur un peu plus de 4 km avant d’amorcer une courbe qui passe sous le pont Neuf d’Argeliers. Le parcours agrémenté de pins parasols…

mai 2015

mai 2015

… avant d’opérer une entrée majestueuse sur Argeliers qui se laisse d’autant plus découvrir au fil des années qu’un important travail de bûcheronnage a été effectué pour éradiquer les arbres malades.

samedi 18 août 2012

août 2014

Le village a été, en 1907 le point de départ de la marche vers Narbonne des vignerons en colère, emmenés par Marcelin Albert, natif du lieu. S’ensuivront ce qu’on appellera la révolte des vignerons ou les événements du midi. Dures réalités économiques de l’époque, alimentée par une surproduction, une concurrence déloyale et une qualité de production assez médiocre. Beaucoup ont été mis sur le banc. Fort heureusement, et surtout depuis les années 70, une constante amélioration de la production des vins du Languedoc permet la vente de produits de qualité et le Canal du Midi, même s’il ne sert plus à transporter de la marchandise et du vin en particulier, déploie ses méandres au milieu des vignobles.  Nous nous trouvons sur un « carrefour » vinicole, l’Appellation d’origine Contrôlée diffère selon la rive du canal et le pays ou elles se trouvent (Appellations « Corbières », « Minervois » ou « Saint Chinian », plus à l’Est).

août 2015

J’approche du pont Vieux appelé aussi pont de la Province, ouvrage  du XVIIe Siècle similaire à celui du Somail ou du pont Vieux de Castelnaudary. 3 pays se rencontrent ici, le Minervois à l’Ouest, le Biterrois à l’Est et au Nord, le Narbonnais, au Sud.

Tout comme sur l’écluse de Lalande, à l’Ouest de Carcassonne, un panneau en bois indique les directions de quelques grandes métropoles mondiales, avec leurs distances orthodromiques. Cependant, son entretien laisse un peu à désirer (en données 2012). Selon mes rencontres sur le Canal du Midi, quelques voyageurs ici et là, du monde entier, traversent l’Europe à pied ou sur deux roues et font étape par ici. Donc rien d’étonnant à la présence de ces panneaux évoquant des destinations lointaines.

samedi 18 août 2012 et août 2013

Le bâtiment  abrite le restaurant « Le chat qui pêche », ouvert lors de mon premier passage en 2012, est malheureusement fermé depuis 2015. Reste à espérer un nouveau repreneur sur lieu d’étape.

août 2013

Peu après le pont Vieux d’Argeliers, en progressant vers l’Ouest, au niveau de l’aqueduc de la Frénicoupe, 1690, on quitte le Minervois, puis le Narbonnais pour entrer dans le Biterrois. Le Canal délimite le département de l’Aude sur la rive droite et celui de l’Hérault, sur la rive gauche avant de pénétrer définitivement dans ce dernier au niveau des ruisseaux Pigros et Nazoure.

samedi 18 août 2012

Au lieu dit, « La Croisade », un bâtiment abrite un excellent restaurant (en données 2012). Le pont de Sériège, terminé en 1780 offre le même « profil » que le ponts Neufs d’Argeliers, du Somail ou de Castelnaudary. La voie secondaire qui l’emprunte croise la route Minervoise Carcassonne-Trèbes-Béziers qui longe le Canal sur la rive droite. Un aqueduc éponyme précédent l’ouvrage, terminé en 1689 a permis de raccourcir le Canal à cet endroit et à supprimer une boucle au niveau du ruisseau.

août 2015

août 2015

mai et août 2015

Quelques kilomètres plus loin, me voici sur le pont de Pigasse, terminé en 1684. Le Relais du même nom, aujourd’hui un gite et chambres d’hôtes, a accueilli par la suite des voyageurs ayant emprunté non seulement le canal mais aussi la route Minervoise. Le blason des Etats du Languedoc a disparu à la Révolution.

samedi 18 août 2012

A noter, sur la photo du bas à gauche, les culées munies de batardeaux, autrement dit, des pierres entaillées (ici trois rangées) permettant la pose des poutres transversales de manière à isoler des segments d’eau afin de pouvoir vider partiellement le Grand Bief. Il en existe sur quelques autres ouvrages et au tunnel du Malpas.

mai et août 2015

Et c’est sur ce lieu que je termine mon récit « Le Grand Bief jusqu’au pont de Pigasse ».

C’est tout, … pour le moment !

Nicolas.

 

Retour sur la liste des 33 articles consacrés à ma randonnée à vélo.

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Mes photos de tous les biefs et toutes les écluses du canal, sur ce lien.

Retrouvez un article de Jean-Pierre Lagache, un passionné du département de l’Aude, sur Argeliers.

Le site du Canal des deux mers à vélo.

Le site Vélo-Canaux-Dodo.