Le Canal du Midi (26/33), de la jonction à Béziers (2012) (5/5) : de Colombiers à Béziers

A travers ce 26e article, je reprend donc mon récit à partir de Colombiers, ou je suis passé pour la première fois le samedi 18 août 2012, la fin de l’étape du 6e jour sur les 7 de ma randonnée à vélo le long des 240 km du Canal du Midi, pour vous emmener jusqu’aux écluses de Fonsérannes à Béziers.

Je dédie cet article ainsi que les autres, à mon père, Jack, disparu le 24 mai 2017, qui m’a fait aimer et éveiller mon intérêt sur le Canal du Midi et c’est en partie grâce à lui que j’ai eu envie de le parcourir d’un bout à l’autre.

Voici la les ouvrages rencontrés sur ce parcours : La demi-écluse et pont de Colombiers, 1682, la cale de Nèguefèdes, les cales del Biau, enfouie partiellement sous les racines, du moins en données 2012, et de Biau (« Boeuf » en occitan), le pont de la Gourgasse, 1704. A noter qu’autrefois se trouvaient les cales de la Fontaine et de la Grenouille. Un petit clin d’œil peut-être ici à Jean de la Fontaine et à la fable « La grenouille et le bœuf »!!!

Sur les photos ci dessous, 4 symboles architecturaux qui ajoutent un charme certain au Canal du Midi : le lavoir au pied du château, un des mieux conservés, comme celui de Montgiscard, visible ici et , une petite maison languedocienne authentique, qui me plait particulièrement, et le pont à dos d’âne. Le château abrite une ancienne cave, aujourd’hui une salle d’expositions temporaires qui accueille, surtout en été, diverses manifestations culturelles (en données 2012 et 2017), qui se caractérise par une charpente en coque de bateau inversée, réalisée en 1870 par les Compagnons Charpentiers du Tour de France de l’école Gustave Eiffel (donc du travail remarquable, comme tout ce qu’ils font). Terres vinicoles aux alentours obligent, et en rapport l’usage initial de cet espace, chacun peut assister à quelques projections sur les activités vinicoles.

Mai 2016

Août-2015

Colombiers est aussi le démarrage de la dernière étape de ma randonnée sur 7 jours (trajet jusqu’à Agde et l’aller-retour en option jusqu’au Phare des Onglous). C’est à cet endroit que j’ai retrouvé le comédien Jean-Michel Dhermay (« Le Charme discret de la bourgeoisie »), qui m’avait d’ailleurs relaté tout le bien qu’il pensait de l’Epanchoir du Gailhousty … et tout le mal qu’il pensait de certaines épaves sur le Canal, que de découvrirai malheureusement plus en aval. Je l’avais rencontré une 1ère fois 2 jours pus tôt près de l’embranchement du Canal de Jonction de la Robine.

Mai 2016

Voici le port fluvial  de Colombiers, conçu en demi cercle , photographié en 2012 et 2015. Point d’ancrage de nombreux bateaux de plaisance (capacité de 71 places) mais aussi point de départ et d’arrivée des petits bateaux électriques qui permettent de se rendre jusqu’au tunnel du Malpas, d’une part, et les écluses de Fonsérannes, d’autre part. L’esthétique des bâtiments les plus récents ne présente pas un intérêt architectural particulier. Cependant, le site reste relativement agréable et à taille humaine.

Plus loin se dresse la clinique Causse.

Août 2012 et 2015

Août 2012 et mai 2016

Direction ensuite le pont de la Gourgasse, construit en 1704 et qui nous offre une vue panoramique sur Montady et croisement d’une ancienne péniche initialement à usage de transport de marchandises et reconvertie en habitation flottante.

Mai 2016

Août 2012 et mai 2016

Mai 2016

Voici les fameuses épaves, évoquées plus haut. Au moins, 2  d’entre elles devraient être retirées. Pour la péniche, je peux concevoir qu’une personne peu fortunée puisse se faire une petite place, préférant de loin ce mode d’habitation à un bidonville.

Août 2012 et mai 2016

Peu après le pont, en direction de Béziers, se dresse une petite forêt de bambous, qui n’a évidemment rien à voir avec un magnifique endroit que je vous conseille, la Bambouseraie d’Anduze, dans le Gard.

Mai 2016

Le Grand Bief, appelée aussi la Grande retenue, longe de presque 54 km, permet des mini croisières, surtout au départ de Béziers, en direction du Minervois.

Août 2012 et mai 2016

Août 2012

Me voici presque arrivé aux écluses emblématiques voulues par Riquet pour que son canal puisse arriver en majesté sur sa ville natale, précédé par le Zinga Zanga, qui offre une capacité d’accueil allant de 450 places pour les dîners spectacles, jusqu’à 2300 places pour les concerts. Cet établissement se classe juste derrière le Zénith de Montpellier.
On l’écrit Zinga Zanga mais il faut prononcer «Zingo Zango», petit clin d’œil à l’Occitanie et qui évoque le tic-tac du métronome qui guide le rythme ou le bruit de la batterie dans divers orchestres de bal, de concerts de jazz, ou les sons des musiques électroniques.

A noter la plantation de nouveaux arbres (lors de mon dernier passage en mai 2016).

Mai 2016

Je terminerai cet article sur l’arrivée sur les fameuses écluses de Fonsérannes en vue plongeante, offrant une entrée sur la ville de Béziers. Les bâtiments aux abords offrent des services divers comme la location des fameux petits bateaux électriques et abritent des salles d’expositions picturales temporaires. Depuis mes premiers passages, d’abord en repérage le samedi 11 août 2012, puis le samedi 18 août 2012 à bicyclette, des travaux ont été effectués pour se terminer fin juin ou début juillet 2017. Le site fait peau neuve avec des nouvelles mises aux normes de sécurité, de nouvelles boutiques, et surtout, une scénovision et une mise en valeur lumineuse du lieu.

Août 2012

 

C’est tout, pour le moment !

Nicolas.

 

Retour sur la liste des 33 articles consacrés à ma randonnée à vélo.

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Mes photos de tous les biefs et toutes les écluses du canal, sur ce lien.

Nous sommes ici dans un secteur du canal ou naviguent les bateaux du soleil.

Le site du Canal des deux mers à vélo

Le site Vélo-Canaux-Dodo.

Le Canal du Midi (25/33), de la jonction à Béziers (2012) (4/5) : de Capestang à Colombiers

A travers ce 25e article, je reprend donc mon récit à partir de Capestang ou je suis passé pour la première fois le samedi 18 août 2012, le 6e jour sur les 7 de ma randonnée à vélo le long des 240 km du Canal du Midi., pour vous emmener jusqu’à Colombiers.

Voici la les ouvrages rencontrés sur ce parcours : L’épanchoir du piétat, 1767, le pont de Trésille (et ses tags), originellement du 17e siècle mais reconstruit en 1967, l’aqueduc de Guerry, 1785, les pierres de soutènement de la montagne de Roquemelane, l’aqueduc réversoir de Poïlhes, 1689, le pont métallique de Poïlhes, 19e siècle, le pont de pierre de Poïlhes, 1780 et remanié en 1990, l’aqueduc d’Elton, 1689, le pont de Régimont, 1862, l’épanchoir du malpas, 1811, le tunnel du Malpas, 1680, l’aqueduc de Colombiers, 1689 et remanié en 1813, le pont de Colombiers et sa demi écluse, 1682.

L’épanchoir de Piétat, 1767, marque la sortie du canal à l’Est de Capestang (photo ci-dessous, en haut à gauche). Autrefois, à cet endroit de nombreux platanes, encore présents lors de mon premier passage le samedi 18 août 2012. Heureusement, il reste encore de nombreuses sections ombragées (en données 2016, mais jusqu’à quand !!!???). Des vues aussi très intéressantes sur la collégiale.


Mai 2016

Des propriétés viticoles imposantes bordent ici et la le Canal du Midi avec certaines à l’architecture d’inspiration italianisantes. Sur le chemin de halage, ici comme ailleurs, des promeneurs sur 2 roues, comme moi, des coureurs  ou des marcheurs profitent de ce cadre exceptionnel.

Mai 2016

Mai 2016

Arrivée sur le pont de Trésille, traversé par la route minervoise, et support à de nombreuses expression de Street Art. S’ensuit l’aqueduc de Guerry, à proximité duquel s’offre un magnifique panoramique sur Capestang.

Mai 2016


Mai 2016

Suite à un éboulement de la montagne de Roquemelane au 18e siècle après de violents orages, le canal a été renforcé par cet alignement de pierres afin d’atténuer les effets dévastateurs provoqués par une éventuelle nouvelle catastrophe sur le canal. S’ensuit un virage qui marque l’entrée Ouest sur Poïlhes.

Mai 2016

Cet aqueduc-réversoir permet ici aussi l’évacuation des excédents d’eaux du Canal du Midi. Il précède le point d’amarrage de la péniche de luxe Alegria, qui offre des séjours itinérants haut de gamme jusqu’à Trèbes aller-, agrémentés par des visites des lieux incontournables dans la région comme Minerve et Carcassonne.

Mai 2016

L’origine de Poilhes, petit village au charme certain, remonte à l’époque romaine. A l’attrait supplémentaire que lui offre le passage du Canal du Midi, s’ajoute un ormeau de Sully, datant de plus de 600 ans, mais en beaucoup moins bon état que celui de Villesèquelande, évoqué sur ce blog ici et .

La passerelle, verte avant qu’elle ne soit repeinte en route en 2010, aurait pour origine une anecdote  croustillante, ou comment un ouvrage justifié pour un intérêt particulier est passé ensuite dans le domaine de l’intérêt général. En 1927, le Génie Militaire de Montpellier dressa cet ouvrage pour permettre au commandant de la garnison de rejoindre sa maîtresse en toute discrétion. Devant rester provisoire très certainement, les villageois ont certainement apprécié d’avoir un deuxième pont, entièrement piétonnier, toujours utilisé à ce jour.

Samedi 18 août 2012

Un petit lavoir, offrant une plus-value certaine au charme du lieu, succède au pont de pierre.

Samedi 18 août 2012 et mai 2016

C’est par une courbe majestueuse que le cours d’eau quitte le village. A noter que se dresse ici le restaurant et le gîte « Vinauberge », établissement dans lequel je me suis « posé » en dégustant un délicieux jus de fruit maison, allongé sur un transatlantique avant de poursuivre ma route.

Mai 2014 et mai 2016

Avant d’aboutir sur le tunnel du Malpas, se dresse le pont de Régimont situé à proximité d’un site préhistorique. Une charmante bâtisse aux volets bleu-gris le précède sur la rive droite.

Mai 2016 et samedi 18 août 2012

Le tunnel du Malpas (« mauvais passage » en occitan), percé dans le roc (173m de long par 6 m de haut et 8 m 50 de large, complété par un chemin de halage sur la rive gauche) faillit ne jamais exister. L’obstination de Riquet qui a, si je puis ainsi dire » un peu « forcé le destin » en mobilisant les ouvrier des autres chantiers, dans le but de convaincre Colbert du bien fondé de son choix. Alors que le Chevalier de Clerville préconisait un autre tracé, un tunnel « test » fut creusé avant l’arrivée de l’intendant Daguesseau venu pour ordonner d’arrêter les traveaux. Il finit à son tour par se rallier à l’idée. En fait, comme Riquet souhaitait une arrivée majestueuse de son oeuvre sur sa ville natale, il fallait absolument que ce problème estimé insoluble puisse être résolu.

Il est à noter que 3 tunnels se superposent ici, celui d’évacuation des eaux de l’Etang de Montady (photo ci-dessous en haut), celui du chemin de fer et celui du canal. L’Oppidum d’Ensérune surplombe le canal et l’étang.

Dimanche 19 août 2012 et samedi 18 août 2012

Passé le tunnel (qui peut se traverser à pied, mais plus difficilement à bicyclette), ce qui reste de platanes en majesté ouvrent une « haie d’honneur » au canal jusqu’à Colombiers (en données 2012 et 2016) et son pont de pierres. Là comme ailleurs, le chancre coloré y a fait ses ravages, comme le montrent ces deux photos ci-dessous prises à 4 ans d’intervalle.

Août 2012 et mai 2016

C’est sur le pont de Colombiers, le lavoir et la petite maison que je termine ce récit. Colombiers est aussi l’étape du 6e jour de ma randonnée à bicyclette.

Mai 2016

Mai 2016

C’est tout, … pour le moment !

Nicolas.

 

Retour sur la liste des 33 articles consacrés à ma randonnée à vélo.

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Mes photos de tous les biefs et toutes les écluses du canal, sur ce lien.

Nous entrons ici dans le secteur ou naviguent les bateaux du soleil.

Le site du Canal des deux mers à vélo

Le site Vélo-Canaux-Dodo.