Le Canal du Midi (22/33), de la jonction à Béziers (2012) (1/5) : du Canal de Jonction au pont de Pigasse

Voici  le 22ème article sur le récit de ma promenade à vélo sur 7 jours le long des 240 km du Canal du Midi couvrant le trajet entre l’embranchement du cours d’eau avec le Canal  de Jonction de la Robine et le Pont de Pigasse.

Après avoir pédalé jusqu’à Narbonne et Port-La-Nouvelle, me voici de nouveau sur l’embranchement du Canal du Midi, à proximité du Port-la-Robine, un des points de ravitaillement en carburant sur les cours d’eaux.

A travers les 4 articles qui vont suivre, je vais vous relater la 6ème étape de ma randonnée, le vendredi 17 aout, illustrée par des photos pris non seulement cette année là, mais aussi ultérieurement, estimant des prises de vues meilleurs, ayant le plaisir régulièrement de retourner sur de nombreux sites chaque printemps et étés depuis 2012, séjournant aussi dans de nombreuses maisons d’hôtes de qualité. Je constate les modifications d’une année sur l’autre sur les ravages du chancre coloré sur les platanes et le bûcheronnage qui s’impose.

Je vous indique les ouvrages sur le trajet : le pont-Neuf d’Argeliers, 1780, le pont-Vieux, XVIIe Siècle, l’aqueduc de la Frénicoupe, 1690, départageant le Minervois, le Narbonnais,et le Biterrois, l’Hérault et l’Aude, les communes d’Ouveillan, d’Argeliers et de Cruzy, l’aqueduc de Sériège, 1689, le pont éponyme, 1780, l’aqueduc de l’Etang de Quarande, XIXe Siècle, et, enfin, le pont de Pigasse, 1684.

Sur la photo ci dessous, l’endroit ou débute le Canal de Jonction de la Robine qui se dirige « en escalier » sur une huitaine de km vers l’Aude. Il traverse la commune de Sallèles d’Aude. Au fond, l’écluse de Cesse.

samedi 18 août 2012

Voici maintenant le pont qui enjambe le cours d’eau. On peut se poser la question sur l’existence de cette maison de garde (du moins apparemment) à cet endroit et qui ne porte pas de plaque. La présence de bittes d’amarrage laisse supporter l’existence autrefois d’un petit port, sans doute pour permettre aux bateaux tirés par les chevaux non prioritaires de stationner en attendant de pouvoir poursuivre leur navigation. Et si c’était tout simplement une habitation d’un cultivateur ? Bien des questions se posent sur l’origine d’une habitation aujourd’hui résidentielle et relativement isolée, peut être plus pour longtemps, d’ailleurs dans le mesure ou je me suis laissé entendre dire qu’un projet immobilier pour seniors anglais fortunés était à l’étude dans ce secteur (en données 2012).

mai 2015

A partir du pont du chemin de fer touristique du Minervois (photo ci dessous en haut à

droite et au milieu) le Canal part en ligne droite sur un peu plus de 4 km avant d’amorcer une courbe qui passe sous le pont Neuf d’Argeliers. Le parcours agrémenté de pins parasols…

mai 2015

mai 2015

… avant d’opérer une entrée majestueuse sur Argeliers qui se laisse d’autant plus découvrir au fil des années qu’un important travail de bûcheronnage a été effectué pour éradiquer les arbres malades.

samedi 18 août 2012

août 2014

Le village a été, en 1907 le point de départ de la marche vers Narbonne des vignerons en colère, emmenés par Marcelin Albert, natif du lieu. S’ensuivront ce qu’on appellera la révolte des vignerons ou les événements du midi. Dures réalités économiques de l’époque, alimentée par une surproduction, une concurrence déloyale et une qualité de production assez médiocre. Beaucoup ont été mis sur le banc. Fort heureusement, et surtout depuis les années 70, une constante amélioration de la production des vins du Languedoc permet la vente de produits de qualité et le Canal du Midi, même s’il ne sert plus à transporter de la marchandise et du vin en particulier, déploie ses méandres au milieu des vignobles.  Nous nous trouvons sur un « carrefour » vinicole, l’Appellation d’origine Contrôlée diffère selon la rive du canal et le pays ou elles se trouvent (Appellations « Corbières », « Minervois » ou « Saint Chinian », plus à l’Est).

août 2015

J’approche du pont Vieux appelé aussi pont de la Province, ouvrage  du XVIIe Siècle similaire à celui du Somail ou du pont Vieux de Castelnaudary. 3 pays se rencontrent ici, le Minervois à l’Ouest, le Biterrois à l’Est et au Nord, le Narbonnais, au Sud.

Tout comme sur l’écluse de Lalande, à l’Ouest de Carcassonne, un panneau en bois indique les directions de quelques grandes métropoles mondiales, avec leurs distances orthodromiques. Cependant, son entretien laisse un peu à désirer (en données 2012). Selon mes rencontres sur le Canal du Midi, quelques voyageurs ici et là, du monde entier, traversent l’Europe à pied ou sur deux roues et font étape par ici. Donc rien d’étonnant à la présence de ces panneaux évoquant des destinations lointaines.

samedi 18 août 2012 et août 2013

Le bâtiment  abrite le restaurant « Le chat qui pêche », ouvert lors de mon premier passage en 2012, est malheureusement fermé depuis 2015. Reste à espérer un nouveau repreneur sur lieu d’étape.

août 2013

Peu après le pont Vieux d’Argeliers, en progressant vers l’Ouest, au niveau de l’aqueduc de la Frénicoupe, 1690, on quitte le Minervois, puis le Narbonnais pour entrer dans le Biterrois. Le Canal délimite le département de l’Aude sur la rive droite et celui de l’Hérault, sur la rive gauche avant de pénétrer définitivement dans ce dernier au niveau des ruisseaux Pigros et Nazoure.

samedi 18 août 2012

Au lieu dit, « La Croisade », un bâtiment abrite un excellent restaurant (en données 2012). Le pont de Sériège, terminé en 1780 offre le même « profil » que le ponts Neufs d’Argeliers, du Somail ou de Castelnaudary. La voie secondaire qui l’emprunte croise la route Minervoise Carcassonne-Trèbes-Béziers qui longe le Canal sur la rive droite. Un aqueduc éponyme précédent l’ouvrage, terminé en 1689 a permis de raccourcir le Canal à cet endroit et à supprimer une boucle au niveau du ruisseau.

août 2015

août 2015

mai et août 2015

Quelques kilomètres plus loin, me voici sur le pont de Pigasse, terminé en 1684. Le Relais du même nom, aujourd’hui un gite et chambres d’hôtes, a accueilli par la suite des voyageurs ayant emprunté non seulement le canal mais aussi la route Minervoise. Le blason des Etats du Languedoc a disparu à la Révolution.

samedi 18 août 2012

A noter, sur la photo du bas à gauche, les culées munies de batardeaux, autrement dit, des pierres entaillées (ici trois rangées) permettant la pose des poutres transversales de manière à isoler des segments d’eau afin de pouvoir vider partiellement le Grand Bief. Il en existe sur quelques autres ouvrages et au tunnel du Malpas.

mai et août 2015

Et c’est sur ce lieu que je termine mon récit « Le Grand Bief jusqu’au pont de Pigasse ».

C’est tout, … pour le moment !

Nicolas.

 

Retour sur la liste des 33 articles consacrés à ma randonnée à vélo.

Retrouvez mes photos de toutes les écluses du Canal du Midi sur cette carte.

Mes photos de tous les biefs et toutes les écluses du canal, sur ce lien.

Retrouvez un article de Jean-Pierre Lagache, un passionné du département de l’Aude, sur Argeliers.

Le site du Canal des deux mers à vélo.

Le site Vélo-Canaux-Dodo.

Le Canal du Midi : étape photographique du côté d’Argeliers en août 2015

Une de mes amies que j’ai rencontrée un jour de mauvais temps, m’avait affirmé que « la vie était faite pour être vue en couleur ». C’est ce que je vais m’efforcer de retranscrire à travers cet article consacré à la courte section  en boucle du Canal du Midi qui délimite Capestang et Ouveillan, entre le Pont Neuf  que vous découvrez ci dessous, et le Pont Vieux, en progressant vers l’Est.

Mardi 25 août 2015

De nombreux ouvrages majestueux édifiés au XVIIIe siècle sur le cours d’eau portent l’écusson représentant la croix, symbole de la Province de Languedoc.

On le retrouve aussi, par exemple, sur le fronton du magnifique bâtiment de l’Epanchoir du Gailhousty, visible ici.

Mardi 25 août 2015

En aval de l’ouvrage, le canal amorce une boucle en direction d’Argeliers, village d’où est partie la révolte des vignerons, le 11 mars 1907, avec à sa tête un natif du village, Marcelin Albert, cafetier, vigneron mais aussi comédien amateur éclairé (ce qui expliquait ses talents d’orateur, à tel point qu’un journaliste du « Figaro », journal pourtant pas spécialement acquis à ses idées, fut subjugué par l’un de ses discours). Ces qualités lui permirent tout naturellement à devenir le meneur de la lutte, secondé par Elie Bernard.

La surproduction, leur manque de qualité sans doute,  la concurrence déloyale de vins importés mais surtout la mise sur le marché  de vins frauduleux favorisés par l’absence de législation réprimant leur fabrication ont poussé les vignerons, réduits à la misère pour la plupart d’entre eux , donc n’ayant plus rien à perdre, à se révolter.

Les évènements qui ont pris parfois des tournures tragiques, ont permis ensuite de légiférer : lutte contre la fraude, réglementation du sucrage, déclaration des récoltes et contrôle de la circulation des vins.

Si l’action de Marcelin Albert s’est avérée fort utile et justifiée, son avenir personnel, suite aux évènement, s’est traduit par un exil forcé en Algérie, puis un retour dans un relatif anonymat et dans des conditions, parait il, très précaires. Il mourut à Argeliers en 1921.

Il est à noter que la production vinicole a beaucoup gagné en qualité, surtout à partir de la fin des années 70, et j’ai toujours plaisir à y venir acheter du rosé, du blanc ou du rouge quand je me rend dans la région, comme à Ventenac Minervois, à quelques kilomètres d’ici, dans un bâtiment imposant, sur les bords du canal.

Mardi 25 août 2015

Voici un panoramique, puis une autre photo offrant une vue dégagée sur le village en attendant que de nouveaux arbres ne soient plantés (platanes ou une des 4 autres essences prévues).

Mardi 25 août 2015

Mardi 25 août 2015

En arrière plan, la tour crénelée du clocher de l’église st Vincent, à l’intérieur duquel se serait caché Marcelin Albert.

Mardi 25 août 2015

Ici aussi, un autre point de vue dégagé sur le village avant que d’autres arbres, je l’espère, ne soient vites replantés de manières à ce que les générations futures puissent profiler de nouveau de leur ombre.

Mardi 25 août 2015

 

Je poursuis par le Pont Vieux, datant du XVIIe siècle. Tout comme à Castelnaudary et au Somail, en navigant d’Ouest en Est, un pont plus ancien succède à un autre édifié un siècle après et aux proportions plus majestueuses.

Mardi 25 août 2015

Il est appelé aussi le Pont de la Province. Le bâtiment abrite le restaurant « Le Chat qui pêche » (en données 2015). Très bonne table, selon moi.

Mardi 25 août 2015

Sur la photo ci dessous, sur la rive droite du Canal du Midi, au premier plan, nous nous trouvons sur la commune d’Ouveillan, en Narbonnais, dans le département de l’Aude. Sur la rive gauche, après avoir traversé le pont et ou se trouve le bâtiment, nous sommes sur la commune d’Argeliers, en Minervois, toujours dans le département de l’Aude. La colline au fond se trouve sur la commune de Montouliers, dans le Biterrois et le département de l’Hérault.

Nous nous trouvons également sur un « carrefour » vinicole, l’AOC des vignes diffèrent selon la rive du canal et le pays ou elles se trouvent (Appellations « Corbières », « Minervois » ou « Saint Chinian », plus à l’Est).

Mardi 25 août 2015

Promeneurs, cyclistes, navigants ou tout simplement touristes de passage dans la région, n’hésitez pas à traverser ce pont pour aller vous régaler au « Chat qui pêche ». Je ne suis pas le seul à me référer à cet établissement, d’autres sites dédiés au Canal du Midi en font la promotion également.

Un peu plus loin, sur l’autre rive, sur la gauche, en direction du village, existe aussi un « food-truck ».

Mardi 25 août 2015

C’est sur une vue en amont de l’ouvrage que se termine cet article retraçant cette très agréable après midi d’été. Il est à noter que peu après, en direction de l’Est, le Canal du Midi quitte définitivement le Minervois en délimitant le Narbonnais et le Biterrois d’abord, avant d’entrer définitivement dans le Biterrois.

Mardi 25 août 2015

C’est tout, … pour le moment.

Nicolas.

Retrouvez un article de Jean-Pierre Lagache, un passionné du département de l’Aude, sur Argeliers.