Mes itinérances graphiques en Ardèche et en Provence

Le récit des itinérances estivales de Nicolas globe croqueur en Ardèche et en Provence, durant l’été 2019.

Dans la continuité de ma précédente publication du 24 août 2019 sur mes itinérances estivales dans le Haut-Doubs, je vous emmène maintenant en Ardèche, et en Provence.

Ci-dessous une vue panoramique du sud du département de l’Ardèche depuis le village de Montréal avec le Ventoux en arrière-plan, visible par temps clair.

Voici quelques paysages près de Largentière et en particulier le pont de l’ancienne ligne de chemin-de-fer.

Non loin de là, le village de Chassiers …

… puis celui de Balazuc, au pied duquel coule la rivière qui a donné son nom au département, un lieu de baignade réputé.

Tout comme l’est aussi celui de Labeaume, ou a lieu tous les ans, un festival de musique, en juillet.

Dans la série des villages perchés, à 165 km plus au sud-est, voici Ansouis, dans le département du Vaucluse et son célèbre château de style aixois (vues diurnes et nocturne).

Pour continuer dans les vues nocturnes, voici Loumarin …

… avant d’achever ce récit par une représentation d’un lieu que j’apprécie beaucoup, le village de Cucuron et son bassin arboré de platanes qui forme une place harmonieuse.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

En « bonus », une vidéo sur le château d’Ansouis.

Labeaume et un opéra

Labeaume est un village de caractère de l’Ardèche méridionale, traversée par la rivière éponyme qui fraye son passage au milieu de mini-canyons calcaires, pour la plus grande joie des baigneurs et des randonneurs.

Je complète mon aquarelle par cette petite vidéo présentant le village.

Tous les étés, en juillet, mais surtout en août, a lieu un festival de musique en plein air, avec des représentations sur le bord de la rivière, le soir venu.

Ma famille, mes amis et moi-même nous y sommes rendus le soir du 6 juillet 2018, et après nous être sustentés dans un café-restaurant adhérant à la charte de la bistronomie, nous nous sommes rendus dans un pré pour assister à une diffusion en léger différé  sur écran géant de « Don Giovanni » de Mozart, depuis l’Opéra de Lyon. L’occasion pour moi de vous présenter une nouvelle aquarelle.

Et c’est sur cette vidéo d’un aperçu de cet Opéra de 3  h 30 que j’achève ce récit.

C’est tout !, … pour le moment.

Nicolas globe croqueur.

Retrouvez aussi ces deux aquarelles dans une publication sur le blog des Urban sketchers France.

Le site officiel, sur ce lien.