Promenade graphique parisienne autour de la place de la Bastille, 2019

Récit graphique en aquarelle et dessin des promenades parisiennes de Nicolas globe croqueur autour de la place de la Bastille en 2019.

C’est sur et aux environs de la place de la Bastille que je vous emmène, ce mois-ci, découvrir mes dessins et aquarelles.

Le bâtiment de l’Opéra et la colonne constituent les deux symboles de cet endroit célèbre de la capitale.

Au détour de mes promenades aux salons d’antiquités à proximité, un chérubin et un pantin articulé m’ont principalement inspiré, sans oublier un bouddha birman du début du 19ème siècle.

A proximité de la place de la Bastille se trouvent des endroits remarquables, comme le Cours Damoye, le Cours de Février, le Cours de Juin, le Passage du Bail …

En me dirigeant vers le Canal Saint-Martin en direction de la Seine, je rencontre un sculpteur sur bois, Pierre Cucca.

Avant d’atteindre le Passage Saint-Paul, les immeubles du Boulevard Bourdon m’ont inspirées.

Le Passage Saint-Paul offre une vue sur l’entrée latérale de l’édifice qui ne manque pas d’intérêt.

Et c’est sur une libre interprétation d’un intérieur d’un restaurant italien du quartier que j’achève ce récit.

C’est tout, … pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

En bonus, une vidéo sur Pierre Cucca, sculpteur.

Mes itinérances graphiques en Ardèche et en Provence

Le récit des itinérances estivales de Nicolas globe croqueur en Ardèche et en Provence, durant l’été 2019.

Dans la continuité de ma précédente publication du 24 août 2019 sur mes itinérances estivales dans le Haut-Doubs, je vous emmène maintenant en Ardèche, et en Provence.

Ci-dessous une vue panoramique du sud du département de l’Ardèche depuis le village de Montréal avec le Ventoux en arrière-plan, visible par temps clair.

Voici quelques paysages près de Largentière et en particulier le pont de l’ancienne ligne de chemin-de-fer.

Non loin de là, le village de Chassiers …

… puis celui de Balazuc, au pied duquel coule la rivière qui a donné son nom au département, un lieu de baignade réputé.

Tout comme l’est aussi celui de Labeaume, ou a lieu tous les ans, un festival de musique, en juillet.

Dans la série des villages perchés, à 165 km plus au sud-est, voici Ansouis, dans le département du Vaucluse et son célèbre château de style aixois (vues diurnes et nocturne).

Pour continuer dans les vues nocturnes, voici Loumarin …

… avant d’achever ce récit par une représentation d’un lieu que j’apprécie beaucoup, le village de Cucuron et son bassin arboré de platanes qui forme une place harmonieuse.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur.

En « bonus », une vidéo sur le château d’Ansouis.

Mes itinérances graphiques estivales dans le Haut-Doubs

Le récit des itinérances estivales de Nicolas globe croqueur dans le Haut-Doubs, durant l’été 2019.

Sur cette publication, voici mes dessins et aquarelles du Haut-Doubs, dans les environs de Pontarlier.

Pour commencer, une aquarelles des architectures typiques de la région devant lesquelles broute un troupeau de vaches.

Voici une maison d’hôtes réputée (au dessus de Pontarlier), bien arrangée et bien entretenue par sa propriétaire (avec une délicieuse cuisine de surcroît) : « Chez les Colin« .

Poursuivant ma route vers le Sud (en direction de l’Ardèche et de la Provence), me voici maintenant au Château de Joux et au paysage qui lui fait face .

Dans le massif du Jura prolifèrent de nombreux lacs tout aussi attrayants les uns les autres.

Et pour terminer, une vue crépusculaire depuis le Mont Châteleu.

C’est tout, pour le moment !

Nicolas globe croqueur.

Un documentaire sur le Canal du Midi

Pour agrémenter votre été, ou tout simplement pour remettre du soleil dans vos têtes en mauvaise saison, voici une aquarelle suivie d’un documentaire vidéo sur le Canal du Midi.

En cet été 2019, pour vous donner envie de longer ou de naviguer sur le Canal du Midi, voici tout d’abord, en guise de « mise en bouche » une de mes aquarelles, suivie d’une vidéo sur le sujet.

Nicolas globe croqueur (et photographe)

Une journée au Palais Royal à Paris

Récit graphique d’une journée passée au Palais Royal, dans le 1er arrondissement de Paris, en début d’été.

Dans le cadre de mes promenades graphiques parisiennes et d’une sortie proposée par Delphine Priollaud-Stoclet, je vous emmène à travers cet article, place du Palais Royal, et pour commencer, par son accès par la place Colette, sur laquelle vient se terminer l’avenue de l’Opéra (une « mise en place rapide sur un cahier scolaire, puis une étude sur carnet).

L’accès depuis la Place Colette nous mène droit sur les colonnes de Buren. Pour rappel, cet ensemble architectural harmonieux abrite la Comédie Française, le Conseil d’Etat, le Conseil Constitutionnel et le Ministère de la Culture (en données 2019).

Les dites colonnes de Buren au nombre de 260 ont été érigées dans la cour d’honneur en 1986.

Un passage couvert élégant supporté par une enfilade de colonnes invite le visiteur à poursuivre ses découvertes.

Voici le jardin entouré de galeries, aujourd’hui symboles de l’élégance et du bon goût, autrement dit, se référant à ce qui se définirait comme du « haut de gamme ». Cela n’a pas toujours été le cas. Si certains cafés existent encore, les maisons de jeux ont, quant à elles disparues.

Et c’est sur le détail d’une fenêtre d’une part, et une photo d’une référence en restaurant gastronomique (en données 2019) que j’achève ce récit.

C’est tout, pour le moment !!!

Nicolas globe croqueur

—.

En guise de bonus, une petite vidéo.

Un nouvel envol

Un nouvel envol pour ce blog qui migre sur une nouvelle plateforme.

Bonjour à toutes et à tous.

J’ai été informé par l’équipe abonnements, du  » Monde » de la disparition des blogs des abonnés au journal numérique, dont le mien.

Mon inquiétude passagère s’est dissipée dans le mesure ou j’ai reçu un nouveau mail sur le procédé à adopter pour migrer toutes mes publications sur une nouvelle plateforme wordpress. Vous aurez ainsi tout le loisir de retourner lire mes anciennes publications et en lire de nouvelles.

Cet article est donc une « renaissance », et j’aurai le plaisir de publier de nouveau, à commencer par les quatre récits qu’il me reste à écrire sur ma ballade à vélo le long du Canal du Midi.

CM-CJR-CR-PH-391-article-27

Vous pourrez me suivre dorénavant sur https://croqueurdenature.blog, avec deux nouveautés :

Un onglet de traduction sur la droite de l’écran vous permettra de lire dans la langue choisie et vous aurez l’opportunité de vous abonner à mes newletters.

C’est avec grand plaisir que je vais pouvoir continuer à fonctionner plus ou moins en synergie avec d’autres bloggers, comme les aquarellistes Christian Colin et Alain Marc.

J’ai accompagné le premier à Venise, l’été dernier ….

2018-08-le-31-Venise-vue-05-Aqu-gondoles-sous-bâches-r-c

… quant au second, j’ai une pensée particulière pour lui dans le mesure ou il a tenu un stand au 2e festival de carnets de voyages en Provence, à Lourmarin les 13 et 14 avril 2019.

aq-provence-lourmarin

Y ont été présent(e) aussi d’autres dessinateurs et aquarellistes que je connais, comme Vincent Desplanche, Sonia Privat et aussi Lolo Wagner, un des administrateurs du blog des Urban sketchers France.

Je reste bien entendu actif sur les blogs collaboratifs du Canal du Midi, des croqueurs de nature et Urban sketchers France.

Donc, l’aventure continue.

Nicolas globe croqueur.

Vidéos sur Lourmarin :

Une démo, une aquarelle (ambiance neigeuse dans le Haut-Doubs), et bien plus encore

Voici une démo de mon ami carnettiste-peintre-aquarelliste Alain Marc sur un paysage de neige…

… et le résultat.

Voici une autre aquarelle réalisée d’après une démonstration de l’aquarelliste normand Christian Colin, avec, comme sujet, un sommet vosgien.

Depuis une trentaine d’années (en données 2019), La Fresse et la maison d’hôtes « Chez les Colin » est un incontournable dans le programme des stages d’aquarelle organisés par Alain.

Retrouvez Alain sur son site et sur son blog, et la maison d’hôtes « Chez les Colin » en cliquant sur l’image ci-dessous.

Nicolas globe croqueur.