A découvrir sur le Canal du Midi entre Colombiers et Homps

L’ expérience fluviale automnale de Maïka, travel caoch, en famille sur 4 jours et bien plus encore.

0-0-0

Voici une nouvelle expérience qu’une grande voyageuse, avec sa famille, nous fait partager en vidéo sur le Canal du Midi entre Colombiers et Homps (3 écluses à franchir).

Avant d’accéder sur sa vidéo, je vous évoque les quelques lieux remarquables que vous pourrez découvrir :

Le Tunnel du Malpas et les étangs asséchés de Montady. Pour le tunnel, il est à noter qu’il le premier ouvrage de ce type sur un canal, et qu’il a pu être concrétisé grâce à l’obstination de Riquet face à des esprits chagrins qui se réjouissaient à l’idée d’une remise en cause complète de son projet, donc de le voir échouer. Il a en effet demander de poursuivre le chantier en douce, et contre l’avis de Colbert, pour prouver que le tunnel était possible, et il a eu raison.

L’Histoire a fait entrer Riquet dans la postérité contrairement à ses détracteurs qui sont partis dans les oubliettes.

Il est à souligner que cet ouvrage mesure 173 mètres de long, 6 mètres de large et 8 mètres 50 de hauteur. Il faut dire que la roche friable n’invitait pas forcément à envisager un tunnel, mais plutôt de retenir un tracé différent qui n’aurait pas permis de faire arriver le Canal du Midi en majesté par les écluses de Fontsérannes dans la ville natale de son concepteur. Les connaissances techniques en construction, notamment par la création de voutes a permis de relever le défi. Le lieu porte très bien son nom dans la mesure ou « malpas » signifie « mauvais passage ».

Pour la petite anecdote, et par ce que j’ai un esprit un peu rebelle, lors d’une petite promenade en bateau électrique depuis Capestang, j’ai bravé l’interdiction en empruntant ce tunnel alors que son franchissement n’est réservée qu’aux embarcations plus imposantes.

0-0-0

0-0-0

Voici le village remarquable de Poïlhes et sa passerelle métallique, peinte en vert, tout d’abord, puis repeinte en route en 2010, a pour origine une anecdote croustillante, ou comment un ouvrage justifié avant tout pour un intérêt particulier est passé ensuite dans le domaine de l’intérêt général. En 1927, le Génie Militaire de Montpellier dressa cet ouvrage pour permettre au commandant de la garnison de rejoindre sa maîtresse en toute discrétion. Devant rester provisoire très certainement, les villageois ont par la suite apprécié d’avoir un deuxième pont, entièrement piétonnier, toujours utilisé à ce jour

0-0-0

0-0-0

Le village de Capestang se caractérise par la Collégiale St Étienne, de style gothique construit à la fin du XIIIe siècle à la place d’un édifice roman, et visible de loin. Tout comme à Narbonne, l’édifice n’a jamais été terminé. Il manque la nef et aucun ajout n’a complété son chevet.

0-0-0

Le canal près de Capestang, aquarelle de Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Autre curiosité, l’ouvrage métallique du XIXe siècle, appelé le pont de Piétât.

0-0-0

0-0-0

Plus à l’Ouest, le village d’Argeliers, d’où est partie la révolte des vignerons du midi en 1907, aux revendications bien légitimes, et d’où est originaire Marcelin Albert, le meneur, qui s’est malheureusement fait berner par la suite au point d’être décrédibilisé auprès des siens.

0-0-0

0-0-0

En quittant le village, direction Le Somail, voici le Pont Neuf (dans le sens Béziers-Carcassonne).

0-0-0

Lavis encre sépia du pont neuf d’Argeliers par Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Le Somail, un incontournable. A cheval sur les communes de Sallèles d’Aude, Ginestas, Saint Nazaire d’Aude, d’une part, et en limite du Minervois et du Pays Narbonnais, un pont, une chapelle et une glacière symbolisent les lieux. Autrefois la couchée du 3ème jour pour les voyageurs de la barque de Poste en provenance de Toulouse. Il reste 75 km à parcourir jusqu’au Phare des Onglous, extrémité Est du Canal du Midi et 95 km jusqu’à Sète.

0-0-0

Le Somail, sa chapelle et son pont, aquarelle de Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Autre curiosité, la péniche épicerie du hameau qui a retrouvé repreneur après avoir été la « belle endormie » pendant quelque temps. Elle est amarrée près de la librairie et sa collection impressionnante de livres anciens. Sur mon visuel ci-dessous, elle est représenté avec les platanes sur la rive, qui ont été coupés depuis et remplacés par des jeunes pousses, en l’occurrence, du chêne ici.

0-0-0

La péniche-épicerie, aquarelle de Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

En quittant le Somail et avant d’arriver sur Ventenac-Minervois, vous passerez sous l’élégant pont Saint-Rome.

0-0-0

0-0-0

Sur Ventenac Minervois, cet été 2021, vous apercevrez peut-être amarrée, la péniche « Marie-Thérèse ». Classée Monument historique, cette embarcation est tout un symbole à elle toute seule sur le Canal du Midi. Classée à l’Unesco, une association « Aventure Pluriel », spécialisée dans la sauvegarde du patrimoine maritime, compte la restaurer d’ici 2022, dans le but d’encadrer des manifestations culturelles dans la région. L’initiative à reçue le soutien de VNF.

Un bâtiment de style éclectique qui fait penser à une église fortifiée se dresse en majesté devant le canal. Il s’agit de la « cave gothique », érigée en 1880 sur la propriété du château de Ventenac-en-Minervois et dans laquelle, dès 1938, les producteurs se sont groupés en coopérative pour y proposer leur de vins blancs, rouges et rosés. En tout cas, son allure monumentale en fait, à mon avis, un des points de vente vinicoles les plus prestigieux au pied du Canal du Midi, architecturalement parlant.

0-0-0

La péniche « Marie-Thérèse », aquarelle de Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

0-0-0

Après l’écluse d’Argens-Minervois, qui marque la fin des 54 km du bief le plus long , se dresse le village éponyme et son château qui abrite un gîte (en données 2021).

0-0-0

0-0-0

Après avoir contourné la colline de Pechlaurier , vous arriverez sur l’écluse.

0-0-0

0-0-0

Puis arrivée sur Homps après être passé sur l’ouvrage du demi-Ognon et avoir franchi la dernière écluse. Ici, le canal permet aux péniches de faire demi-tour.

0-0-0

0-0-0

Etape incontournable par ce que port de plaisance, et au charme architectural certain, un des ouvrages, la passerelle bleue, permet l’accès au sentier de 1,7 km qui aboutit au lac de Jouarre.

0-0-0

0-0-0

La passerelle bleue, aquarelle de Nicolas globe croqueur (et photographe).

0-0-0

Avant de visionner la vidéo, je terminerai par un des sites le plus remarquable de ce parcours, le pont-canal du Répudre, le premier ouvrage de ce type sur le Canal du Midi, au point que les notables venaient l’admirer lors de promenades dominicales, impressionnés par cette nouveauté.

0-0-0

0-0-0

0-0-0

Place maintenant à la vidéo…

0-0-0

0-0-0

… et pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur ce lien.

Nicolas globe croqueur.

0-0-0

Auteur : Nicolas Dürr

Dessinateur, aquarelliste, peintre et photographe, je vous fais partager mes créations graphiques et numériques sur ce blog.