Images graphiques et numériques de Nicolas (1), mon imaginaire architectural

Nicolas globe croqueur vous présente quelques unes de ses images numériques.

Ayant toujours été quelque peu idéaliste, peut-être aussi ne pas désespérer des laideurs de ce monde, je me suis toujours imaginé une ville idéale, et cela depuis l’adolescence.

Notion sur logiciels 3D et plutôt bonne maîtrise du logiciel Photoshop plus tard, ci dessous, mes quelques rendus.

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.

Voici les liens sur mon site : Images numériques extérieurs et intérieurs.

Sauve (Gard), les 20 et 27 août 2020

Le récit, par Nicolas globe croqueur, de deux sorties urban sketchers à Sauve, dans le Gard, les 20 et 27 août 2020.

Suite à mon déplacement en juillet sur Sauve, dans le Gard, qui s’est couronné de succès, j’y suis donc retourné les jeudis 20 et 27 août 2020.

Tout d’abord, une vue du village depuis l’ancienne ligne de chemin-de-fer Nîmes-Le Vigan-Tournemire-Roquefort (avec embranchement à la ligne Neussargues-Béziers) qui est convertie peu à peu en piste cyclable (ici sur son parcours Sauve-Saint-Hippolyte-du-Fort, tout juste asphalté et inauguré le 26 août 2020).

Vient ensuite une autre vue du village en grimpant sur la colline, avant de poursuivre sur la place Astruc et une ruelle environnante.

Je poursuis par deux vues du village, au pied du Virdoule.

Sauve permet aussi de beaux points de vues photographiques, comme vous pouvez le découvrir ci- dessous : depuis le pont enjambant le fleuve et depuis une des trois places en promontoire.

Pour terminer, voici l’ancienne gare de Sauve, aujourd’hui un restaurant (en données 2020). La photo est prise depuis la piste cyclable évoquée en début de cette publication (autorisée aussi aux cavalier(e)s, ce qui n’est pas le cas de toutes les voies dite « douces » ou « vertes ».

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.

La maison des vacances

Les tableaux de mon père : la maison des vacances aux Imbert, à Gordes.

Peint en 1971, pendant nos vacances dans le Lubéron, au lieu dit « Les Imberts » sur la commune de Gordes, ce tableau est un des premiers souvenirs de la longue série des peintures à l’huile de mon père, Jack Dürr.

Il représente la maison ou ma famille et moi, passions nos vacances, quand j’étais gamin.


« La maison des vacances », Jack Dürr, 1971, « Les Imberts », 84 220 Gordes.