Autour de la Basilique Saint Sernin à Toulouse, mars 2019

A la veille du printemps, me voici dans une ville que j’affectionne particulièrement, Toulouse et, plus particulièrement un de ses monuments emblématiques, la basilique Saint Sernin.

J’ai, bien sur, commencé par le portail, plus « rustique » que le reste du monument, à mon avis.

L’édifice actuel commencé au XIe siècle, succède à deux basiliques, la première édifiée au IVe siècle et la seconde, à partir du Ve siècle.

Ce monument est une des plus importantes constructions de style roman dans le sud de la France et la flèche du clocher a très probablement été terminée au XIVe siècle.

Un certain raffinement architectural caractérise la tour octogonale sur une hauteur de 67 mètres sur cinq niveaux, essentiellement en briques mais aussi complétés par des colonnes et des chapiteaux en pierre.

Le meilleur atout architectural de Saint-Sernin se découvre au chevet de l’édifice, notamment grâce à une succession de chapiteaux élégants.

Comme sur de nombreux monuments français, Viollet-Le-Duc est intervenu sur la restauration de l’édifice, plusieurs années après que Prosper Mérimée eut obtenu son classement comme monument historique.

Et c’est sur le versant nord du cœur  de la Basilique que j’achève cette publication. Il est, bien entendu, à souligner que Toulouse et son emblématique monument est une étape importante des pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

C’est tout, pour le moment.

Nicolas globe croqueur.

En bonus, deux vidéos. La première explique comment l’édifice va pouvoir être reconstitué en 3D, la seconde, une présentation touristique du monument.

Une démo, une aquarelle (ambiance neigeuse dans le Haut-Doubs), et bien plus encore

Voici une démo de mon ami carnettiste-peintre-aquarelliste Alain Marc sur un paysage de neige…

… et le résultat.

Voici une autre aquarelle réalisée d’après une démonstration de l’aquarelliste normand Christian Colin, avec, comme sujet, un sommet vosgien.

Depuis une trentaine d’années (en données 2019), La Fresse et la maison d’hôtes « Chez les Colin » est un incontournable dans le programme des stages d’aquarelle organisés par Alain.

Retrouvez Alain sur son site et sur son blog, et la maison d’hôtes « Chez les Colin » en cliquant sur l’image ci-dessous.

Nicolas globe croqueur.